Autoédition: les blogueuses littéraires

Lorsqu’on s’autoédite, le plus difficile reste la visibilité. Vous devrez faire en sorte qu’on parle de vous et cet exercice ressemblera à un véritable parcours du combattant. Une bonne technique est de contacter les blogueuses littéraires qui foisonnent sur la toile.

Pourquoi blogueuses et pas blogueurs?

Tout simplement parce que 95%(voire plus) des blogs littéraires sont tenus par des femmes. On peut donc supposer que les femmes lisent plus que les hommes, ce qui n’est pas très flatteur pour nous autres mâles. Ou alors, elles aiment plus partager…Mouais…on dira ça…

Depuis une dizaine d’années, on a vu un nombre assez conséquent de blogs littéraires inonder la toile. Chaque lectrice souhaite partager ses trouvailles et c’est tout bonnement magnifique et enrichissant.

Fuck les critiques!

Le mot semble exagéré, mais il n’en est rien. Lorsque je parle de critiques, je n’évoque en rien le jugement des blogs, mais plutôt les personnes qui pensent faire la pluie et le beau temps en matière de littérature parisienne. Il s’agit très souvent de bobos persuadés qu’ils sont les seuls à comprendre l’art. Le pire est que certains n’ont même pas lu les livres qu’ils chroniquent dans la Presse (et je tiens ça de source sûre!).

Si vous prenez en compte que Gallimard fait partie du groupe Madrigal lui-même sous la coupe de LVMH, vous comprenez que le géant de l’édition française avec ses 36 Goncourt et ses 38 prix Nobel de littérature est intimement lié au journal La Parisien et autres quotidiens. Bref! Je ne vais pas vous faire un dessin…

Les blogueuses ont donc un peu renversé la donne sans pour autant bouleverser l’oligarchie littéraire. Cependant, elles permettent aux auteurs moins en vue d’obtenir une critique sincère et impartiale sur leur ouvrage.

Comment les contacter?

Tout simplement par leur rubrique contact.
N’ayez pas peur de leur proposer un partenariat. Bon nombre d’entre elles acceptent désormais de chroniquer des ebooks, mais réfléchissez bien avant d’agir. Elles ne sont pas là pour vous faire une fleur. Elle critiqueront en toute objectivité vos ouvrages et partageront le tout sur Amazon, Facebook et Babelio.

Certaines n’accepteront que les livres papier pour éviter d’être submergées par une tonne d’ebook envoyés à la chaîne.

Personnellement, j’envoie depuis deux ans mes romans à Sophie Songe et Laetitia Mordue de livres, deux blogueuses qui semblent apprécier ma plume. Je ne vous cache pas qu’avec autant d’engouement de leur part, chaque nouvel envoi est un stress particulier, car j’ai peur de décevoir leurs attentes.

Je n’ai pas de liste à vous proposer. C’est donc à vous de fouiller le net pour dénicher les blogueuses qui correspondront le mieux à votre univers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s