Ecrire un roman de fantasy 12: comment gérer la chronologie?

La chronologie représente un des aspects délicats du roman d’heroic fantasy. En effet, de nombreux protagonistes sont souvent mis en place et sollicitent des allures sensiblement différentes. Il convient donc d’avoir une bonne organisation pour ne pas s’y perdre.

Tout d’abord, les temps de déplacements nécessitent une carte avec une échelle. Même grossière dans l’éventualité où vous ne souhaiteriez pas la mettre dans votre roman (même si je ne comprends pas pourquoi certains font ça!). Ensuite, il vous faut votre trame de récit, le fameux fil conducteur dont nous avions parlé lors de mon article sur l’intrigue. Si vous avez bien fait vos devoirs, vous avez dorénavant une bonne idée du déroulement de votre scénario et pouvez donc déjà anticiper la présence de vos personnages dans telle ou telle partie du royaume. 

Développer l’histoire

C’est là que commence le casse-tête. Vous allez devoir développer davantage certains aspects de votre histoire avant même qu’elle ne commence. Inutile de rentrer dans les détails! Cependant, il va falloir que vous définissiez à quel moment l’armée va quitter une cité pour en rallier une autre. Si vos héros partent à cheval, il n’arriveront pas en même temps qu’une armée de soldats en rangs serrés.
Pour réaliser cette préparation, j’utilise une frise chronologique que j’ai réalisé sous excel (vous pouvez télécharger le modèle ICI). Je l’ai faite à la journée, car je ne voyais pas l’intérêt d’être plus précis.

Frise chonologique jpeg - Romain Godest

Ensuite, je vous conseille de prendre comme base de départ votre personnage principal. A moins que vous vous lanciez dans une saga aussi vaste en protagonistes que Game of thrones, il y a forcément un héros. Inscrivez alors l’intégralité de son parcours sur votre frise. Ceci fait, vous pouvez commencer à étendre votre chronologie aux autres personnages, puis aux armées ou groupes de personnages plus vastes. Il faut en fait élargir le cercle du héros. 
Cette frise est volontairement très simple, mais rien ne vous empêche de rajouter des images dans les cadres pour visualiser une scène. Cela pourrait vous aider à vous organiser. 

Les vitesses

Pour être cohérent, voici quelques notions de vitesses en km/h:

  • marche à pied: 5
  • sprint: 30
  • armée: 3 à 4
  • cheval au trot: 15
  • cheval au galop: 20 à 30
  • cheval en pointe: 50
  • drakkar: 20 à 32 (avec rameurs)
  • goélette: 20
  • brick: 18
  • galion: 11
  • frégate: 16

Pensez également aux temps de repos. Dans Le seigneur des anneaux, les personnages semblent être des surhommes. Ils peuvent courir sans interruption pendant presque 3 jours chargés d’armes et d’une cotte de maille. Improbable! Soyez donc raisonnable et profitez des moments de pause pour approfondir vos héros ou développer une intrigue passagère. Créez des héros humains rend leurs exploits d’autant plus incroyables. Je vous expliquerai prochainement comment placer une histoire dans l’histoire (c’est prévu pour le numéro 20 des astuces d’auteur, je crois…).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s