Edition: un véritable réseau

Ce n’est plus un secret pour personne, l’univers littéraire, et plus particulièrement celui de l’édition, est un gigantesque réseau dans lequel il est parfois difficile de pénétrer. Mais ce n’est pas impossible, loin de là!

La situation géographique

Cela peut sembler étrange, mais votre lieu de vie influencera grandement votre carrière littéraire.

Si vous habitez dans un petit village du Centre ou près de la pointe Bretagne, il vous sera logiquement plus difficile de côtoyer de nombreux auteurs et les milieux bien en vue du monde littéraire. Café des artistes et autres lieux de rencontres prisés par les pontes du milieu ne vous seront pas accessibles.
En revanche, si vous habitez la capitale, vous vous affranchissez déjà de cette barrière et pouvez, avec un peu d’audace et de persévérance, vous faire des contacts intéressants. Songez que certains grands éditeurs n’acceptent pas de manuscrits. Ils ont leur propre réseau de copinage.

Je ne parle pas d’aller jouer les lèches-bottes ou encore de courber l’échine devant les éditeurs ou les critiques – ne vendez pas votre âme au diable – mais plutôt de forcer le destin en gravitant le plus souvent possible dans l’univers littéraire. Ce n’est pas un hasard si les grands éditeurs sont regroupés dans le même quartier parisien.

Parlez-en autour de vous!

Un grand oncle qui joue aux cartes avec un ancien officier de marine dont le frère est éditeur, une cousine dont le beau-frère est auteur chez Flammarion, un bénévole dans votre association qui est illustrateur chez Glénat, le hasard fait parfois bien les choses. N’hésitez donc pas à parler de votre passion autour de vous. Une belle surprise pourrait survenir.

Et pour ce qui, comme moi, n’ont pas eu la chance d’avoir des relations dans le milieu à leurs débuts, faites preuve d’audace. Pour La légende de Kaelig Morvan, j’ai contacté Brucero au culot et, le lendemain, il acceptait de réaliser les superbes couvertures de ma trilogie. Depuis, nous sommes devenus amis.
J’ai également contacté Jean-Baptiste Monge qui, malgré son emploi du temps extrêmement chargé, a pris le temps de répondre avec la plus grande simplicité.
De même, pour mon recueil Secrets de guetteurs, j’ai appelé directement Claude Boissière pour lui parler de mon ouvrage.

Edité un jour, édité toujours

Fred Godefroy me l’avait dit un jour: si tu es édité une fois, tu le seras à vie. Et il avait raison!

Aujourd’hui, je n’ai aucun mal à trouver un éditeur pour mes ouvrages. Les éditions des montagnes noires m’ont repris ma tétralogie Le Sort de Gaia dont les deux premiers tomes sortent en librairie ce mois-ci et je suis souvent en contact avec d’autres éditeurs pour divers projets. Bien évidemment, il ne suffit pas d’être édité pour pouvoir frapper à la porte de Gallimard, mais vos ouvrages seront publiés en librairie sans problème.

Les éditeurs d’un même secteur se connaissent entre eux, ils sont en contact avec les imprimeurs, les illustrateurs, les dessinateurs, les diffuseurs, les libraires. c’est un gigantesque réseau, une toile dont vous ferez partie et qui vous ouvrira de nombreuses portes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s