Retrouver la motivation pour écrire un roman

Dans le vie d’un auteur, il arrive qu’une perte de motivation vienne freiner l’avancée d’un roman ou pire, provoquer la page blanche. Dans un tel cas, il est essentiel de réagir rapidement pour ne pas baisser les bras et retrouver la voie du récit.

L’écriture d’un roman est un exercice qui demande un réel investissement. C’est un travail de longue haleine qui se fait parfois sur une, deux ou trois années. Entre la famille, le travail et les loisirs, il est parfois difficile de se dégager du temps. Et lorsqu’on s’éloigne trop de son récit, on peut vite se démotiver. De même, il est possible que vous ayez l’impression de stagner, de ne pas trouver les bons mots, de vous ennuyer.

Prenez du recul!

Il est vital que vous arrêtiez quelques jours l’écriture. Visiblement, vous vous lassez ou vous peinez à sortir quinze lignes en une heure. C’est un peu comme lorsqu’on cherche un nom et qu’on s’arrache les cheveux pour le trouver. C’est parfois en faisant autre chose qu’il vous revient à l’esprit.

Que faire alors?

La première chose est de changer d’air. Ne restez pas le nez dans votre ordinateur à surfer sur le net. Il faut modifier radicalement votre environnement. Allez vous promenez en bord de mer, en montagne, dans une forêt ou dans une ruelle sombre vers 3h du matin si vous le voulez. Mais sortez de votre bureau!

Lorsque vous vous serez vidé la tête, il peut être intéressant de changer votre lieu d’écriture. Essayez de vous installer dans une autre pièce de votre logement ou tentez l’écriture en plein air. Personnellement, j’écris dehors été comme hiver (terrasse couverte). Il y fait parfois froid, mais j’ai des mitaines et un gros bonnet. l’intérêt est que la nature change sans arrêt de couleur et que le paysage, même s’il demeure le même, varie énormément. Les jours de pluie, je m’abrite alors dans mon bureau.

écrire un romanMême si j’écris beaucoup et que le syndrome de la page blanche m’est encore inconnu (pourvu que ça dure!), il m’arrive d’avoir une baisse de motivation. Je ferme alors mon fichier de roman pendant plusieurs jours avant de perdre totalement l’envie d’écrire et me concentre sur mon blog. Je cherche également un bon roman dans ma bibliothèque et me plonge dedans. Je choisis volontairement un roman du même genre que mon livre pour nourrir mon imaginaire et retrouver le goût de l’écriture.

Sinon, rien de tel qu’une saison complète de série pour s’évader. Là, je choisis en revanche quelque chose de sensiblement éloigné de mon roman: Walking dead, Lucifer, The 100, Hand of god…

Selon le scénario et la trame de votre roman, il peut être intéressant de faire un changement dans votre histoire, peut-être de faire mourir un personnage sans que cela n’altère irrémédiablement votre fil conducteur. Votre histoire commence peut-être à vous ennuyer. C’est le moment de revoir certains points clés. Voyez cette baisse de motivation comme une lassitude que le lecteur pourrait ressentir également. Profitez-en pour vous remettre en question sans pour autant tout plaquer sur un coup de tête.

En bref! Si vous ressentez une baisse de motivation, c’est que quelque chose ne va pas, peut-être quelque chose de totalement étranger à l’écriture. Il faut donc opérer des changements.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s