Comment utiliser la luminosité dans un roman?

Permettre au lecteur de visualiser l’univers d’un roman est essentiel. L’atmosphère dans laquelle évoluent vos personnages doit être ressentie au plus proche de vos intentions. Pour ce faire, il est primordial d’utiliser un style graphique assez prononcé. Et c’est là qu’intervient la luminosité.

Suggérez la luminosité dans un roman

Quel que soit le genre littéraire choisi, les lumières s’avèrent très importantes. Naturelles, elles apportent une indication au lecteur sur la période de la journée. Une fois encore, plutôt que d’expliquer, on suggère.

Nous savons tous que l’aurore signifie qu’il est tôt, qu’un soleil au zenith signifie qu’il est midi et que le crépuscule est synonyme de soirée. De même, une lune brillante incite à croire qu’on se trouve vers le milieu de la nuit.

nature lumière
Les auteurs de romans fantastiques, notamment en heroic fantasy, utilisent instinctivement ces techniques, car l’absence d’horaires précis leur impose cet exercice. Toutefois, l’intérêt d’utiliser la luminosité ne s’arrête pas au simple fait de situer chronologiquement le récit. Il insère également une atmosphère.

Se projeter dans le récit

Lorsqu’on décrit une scène, il faut savoir choisir les éléments qu’on proposera au lecteur. Cette décision peut sembler naturellement insignifiante et elle est pourtant très importante. En l’absence d’ambiance, un roman, même avec une bonne histoire, reste sans saveur.

lanterns-168953_1280Prenez donc la place de vos héros et découvrez avec eux les pièces et autres sites de votre roman. En pénétrant dans une maison, si l’ombre d’un objet posé sur la table est longue et légèrement flamboyante, cela signifiera que le soleil se couche. Le lecteur visualisera d’emblée une atmosphère chaude et sentira la pénombre s’installer. Inversement, les premières lueurs matinales sont blanches et imposent la clarté dans une pièce.

Vous pouvez également utiliser des éléments mis en place par l’homme pour contrôler cette luminosité. Une torche à la flamme vacillante, un néon bleu, une lampe de bureau, une guirlande électrique, il faut se servir de son environnement pour créer sa propre réalité. L’intérêt est que cette énergie lumineuse éveille chez le lecteur un souvenir, une impression acquise, et lui permette de visualiser inconsciemment une scène.

Observer la luminosité

De nos jours, le cinéma et les séries télévisées influencent grandement la littérature. Les réalisateurs jouent en permanence avec la luminosité. Les auteurs doivent s’inspirer de ces techniques spécifiques et les adapter à leurs écrits.

Pour bien vous préparer, je vous incite à prendre des photos d’un même site à des heures différentes et si possible avec une météo changeante. Les éléments influencent grandement la luminosité et apportent au récit une atmosphère intéressante. Lorsque le ciel se couvre, il est très simple de faire ressentir au lecteur cette oppression soudaine, car le ressenti est connu de tous.

Pour ceux qui écrivent dans le genre réaliste, je vous invite à utiliser une lampe torche pour jouer avec l’éclairage et observer les ombres. Vous en apprendrez beaucoup et trouverez certainement une inspiration inattendue.

La luminosité est intimement liée aux couleurs, aussi n’hésitez pas à lire mon article sur l’importance des couleurs dans un roman.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s