Quel est l’intérêt d’un blog d’auteur?

Certains d’entre vous y ont peut-être déjà songé, mais n’osent pas passer la cap. Vous pensez peut-être que pour avoir un blog d’auteur, il faut déjà avoir été publié. Faux!

Lorsque j’ai débuté dans l’écriture, j’ai eu la chance de rencontrer Fred Godefroy, auteur de thriller et professionnel du marketing. C’est lui qui m’a offert ce premier et précieux conseil:

« Créé un blog d’auteur et alimente-le régulièrement »

J’ai obéis scrupuleusement en publiant un article par semaine, le même jour à la même heure. Et j’y ai pris goût!

Quel choix pour le CMS?

A l’époque, j’utilisais Blogger, la plateforme de Google. Simple et efficace, je n’avais pas à me plaindre de leur services. Toutefois, Blogger possédait ses limites.
J’ai donc une nouvelle fois écouté les conseils de Fred et me suis attaqué à WordPress. La prise en main est un peu plus lente que sur Blogger ou Canalblog, mais le résultat est tout autre. Pour information, j’avais opté pour la version payante de WordPress.org en passant par ovh comme hébergeur. Cet article vous explique tout dans les détails.

Dernièrement, j’ai choisi la version gratuite de WordPress.com. Elle est plus limitée, mais c’est suffisant pour moi. Je l’utilise d’ailleurs pour ce blog ecrire1roman.com. J’ai juste acheter le nom de domaine.

Avoir un blog d’auteur sans être publié

Un blog, c’est avant tout un espace d’échange et de partage. Nul besoin d’être un auteur reconnu pour en avoir un! Les plus renommés n’en ont d’ailleurs pas.

Il ne faut surtout pas ressentir une frustration quelconque que la société impose parfois. Quand peut-on réellement dire qu’on est auteur? Question sans réponse!

Pourquoi avoir un blog d’auteur?

Le blog d’auteur amènera des échanges, des interactions avec d’autres passionnés, des personnes qui partagent vos convictions, vos problèmes.
En fait, il vous aidera à progresser et à ne pas vous sentir seul. Car la vie d’auteur est une vie de solitaire. On est seul derrière son écran d’ordinateur à écrire, à éviter la page blanche, à chercher ses mots. Alors tout contact est bénéfique, aussi virtuel en apparence soit-il.

Vous êtes nombreux à suivre ce blog. Et je remarque que vous venez tous d’horizons différents. Français, Marocains, Canadiens, Algériens, Anglais, Suisses, Ivoiriens, Belges, Tunisiens…c’est magnifique!
Pourquoi se priver d’échanges que l’éloignement géographique entrave?

Que pourrais-je partager si je n’ai pas de roman publié?

Parler de vous!

Personnellement, je suis sans cesse en quête de nouvelles lectures et le blog de Sophie Songe, pour ne citer qu’elle, m’apporte de nombreuses découvertes littéraires.

Vous pouvez également partager l’avancée de vos écrits, parler de vos doutes, de vos peurs, des problèmes que vous rencontrez.
L’univers littéraire est si vaste que ce ne sont pas les sujets qui manquent.

Peu à peu, vous découvrirez qu’avoir un blog d’auteur est réellement enivrant. Partager ses émotions et son ressenti sur l’écriture est la base de la vie d’auteur.

Et le blog n’est peut-être que le commencement…

 

 

11 commentaires sur « Quel est l’intérêt d’un blog d’auteur? »

      1. Merci à vous pour votre intérêt ! Cela me ferait très plaisir d’avoir plus de visiteurs sur mon site. J’espère que je suis sur la bonne voie 🙂 A bientôt. Charlène.

        J'aime

  1. Super article! Merci pour ce partage!!! Moi j’ai un blog mais j’avoue que je trouve difficile de poster régulièrement… Mais vous avez raison, c’est si élévateur de le faire!!! Je vais m’y appliquer dès maintenant! Merci😘

    J'aime

  2. Bonjour, je voulais juste vous dire que votre site est formisolé. On y trouve de bons conseils pour écrire et ça m’aide beaucoup pour la rédaction de mon roman car j’ai eu beaucoup les memes problèmes que ceux que vous avez cité. Merci beaucoup. Mais je voudrais juste savoir si commencer par un plan est obligatoire, car personnellement j’y arrive mieux sans.

    J'aime

    1. Bonjour,
      Merci pour votre message. ça fait plaisir!
      Non! Le plan n’est évidemment pas obligatoire. Si vous y arrivez sans, c’est très bien. Je trouve juste qu’il est préférable d’avoir un fil conducteur (une trame générale du début à la fin) pour ne pas se perdre et éviter les incohérences. J’ai aussi remarqué que beaucoup d’écrivains en herbe se lançaient dans l’écriture sur le coup de l’envie et arrêtaient au bout de 100 pages, car ils se perdaient dans leur histoire. Le phénomène de la page blanche est souvent dû à un manque de préparation.
      Le plan n’est donc pas obligatoire, mais il est préférable de savoir où l’on va.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s