Précisions sur l’écriture inclusive et le blog Écrire 1 roman

L’écriture inclusive est un débat qui fait rage aujourd’hui et je n’ai nullement l’intention d’y participer. J’ai personnellement d’autres combats à mener. Toutefois, lors de la rédaction des articles du blog, je suis confronté à cette nouvelle question liée aux genres.

Précision: l’écriture inclusive, c’est ça: les français·es sont divisé·es.
Oui! C’est affreusement moche et illisible. Aucune auteure ne voudrait voir son roman imprimé de la sorte.

Toutefois, dans un souci d’égalitarisme (et non de féminisme), je m’efforce de rester neutre quant au genre utilisé. Mesdames (on ne peut plus dire le si joli et délicat « mademoiselle » depuis 2012 en France…snif…), ne  vous offensez pas lorsque j’écrirai auteur, romancier ou lecteur pour parler d’ordre général et messieurs, ne fermez pas la page du blog si vous lisez lectrices, auteures et romancières. Les personnages que nous créons ne reconnaissent pas le sexe de leur créateur…ou créatrice? ça devient compliqué! Disons de leur créa!

Vous l’aurez compris, écrire en prenant en compte ces revendications est très compliqué pour moi. La rédaction des articles dédiés à l’écriture me demandent déjà un investissement conséquent et je ne peux donc pas toujours faire attention à cela. Veuillez donc me pardonner si certaines d’entre vous se sentent offensées ou simplement contrariées. Ce n’est en rien volontaire.

Merci de votre compréhension

Romain

6 commentaires sur « Précisions sur l’écriture inclusive et le blog Écrire 1 roman »

  1. Tu n’as pas du tout besoin de t’excuser car beaucoup l’oublient mais en langue française (ou dans beaucoup d’autres langues d’ailleurs), le « il » marque soit un personnage masculin soit quand on parle en général, un personnage masculin et/ou féminin, et ça c’est comme ça, je pense depuis la création de la langue française. Alors ceux qui ne sont pas d’accord avec cela, qu’ils inventent un nouveau pronom pour désigner les deux.

    Aimé par 1 personne

  2. @Ravage
    Non, ce n’est pas comme ça depuis la « création » de la langue française, mais depuis qu’il a été décidé au XVIIIe siècle que le masculin devait l’emporter sur le féminin, y compris quand on parle d’un groupe de dix personnes (ou plus) ne comportant pourtant qu’un seul homme.
    Je vous invite à vous renseigner, par exemple, sur « l’accord de proximité ». Wikipédia a même un article sur le sujet :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A8gle_de_proximit%C3%A9
    (NB : je ne prends l’accord de proximité qu’en guise d’exemple, hein, je ne dis pas qu’il faut forcément le restaurer, même si je le trouve appréciable en certains cas.)
    Je suis personnellement pour l’écriture inclusive, mais à condition qu’on ne fasse pas n’importe quoi ! Je souhaite notamment que l’on évite quelque chose du genre de la dernière réforme de l’orthographe, celle de 1990, qui n’est clairement pas passée pour moi. Je me réjouis d’ailleurs qu’elle n’ait pas vocation à remplacer l’orthographe traditionnelle, car lire « ognon » au lieu de « oignon » me fera toujours saigner les yeux.
    Cela étant, si je ne suis pas en faveur de rendre correcte une orthographe fautive, il me paraît en revanche très sain de remettre en place des mécanismes rendant la langue plus équitable en genre, d’autant plus quand on sait l’impact qu’a en vérité la langue sur la façon de penser des individus qui la pratiquent. Dans tous les cas, il m’apparaît pour le moins essentiel d’en discuter et d’être ouvert au débat !

    Enfin, concernant l’article lui-même, je salue l’auteur d’avoir fait ce billet. Prendre en compte qu’un débat existe et donner sa position, ou en l’occurrence son absence de position (nous avons tous nos combats et ne pouvons être sur tous les fronts, en effet), est tout à son honneur. J’estime moi aussi que les excuses ne sont pas nécessaires, mais un grand merci à lui pour sa démarche qui prend en compte la sensibilité de chacun et qui incite le plus humblement à respecter sa personne en retour, ce qui est la moindre des choses à laquelle il doit avoir droit de toutes les façons.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Robostophe pour ce commentaire bien étoffé.
      Comme vous le soulignez, je trouve que l’utilisation de l’accord de proximité serait plus juste. Et je suis d’accord avec vous: la langue d’une nation influence sa population.
      Espérons juste que le résultat du débat n’aura pas pour seul objectif de servir des intérêts politiques, mais bien de rétablir une équité trop souvent absente de notre société.

      J'aime

      1. @Romain Godest
        L’accord de proximité seul ne suffit malheureusement pas, mais il fait partie des propositions de l’écriture inclusive, qui est plus construite que je ne le pensais quand j’ai écrit le commentaire précédent. En effet, j’ai atterri sur cette page dans le cadre d’une interrogation que je me suis posée sur la possibilité d’écrire en inclusif le roman que je prépare pour 2019 (mais en évitant le point médian qui, je viens de l’apprendre, n’a de toute façon pas sa place dans un roman puisqu’il s’agit, dans le cadre de l’écriture inclusive, d’une graphie destinée aux abréviations).
        En tout cas, le débat semble avoir pris la bonne direction, et l’écriture inclusive être beaucoup plus acceptée que je ne le pensais de prime abord.

        Pour celles et ceux souhaitant en apprendre plus, voici le lien vers un petit article que j’ai trouvé bien et qui propose en sus quelques liens vers d’autres courts articles instructifs (notamment un sur les idées reçues et un autre donnant trois règles simples pour pratiquer l’écriture inclusive, auxquelles on peut ajouter l’accord de proximité si on le souhaite, rien de bien sorcier finalement ^^) :
        https://www.rtl.fr/girls/identites/pourquoi-adopter-l-ecriture-et-le-langage-inclusifs-au-quotidien-7793983631

        En conclusion, il sera sûrement en écriture inclusive, mon roman ! 😉

        J'aime

    1. Merci beaucoup ! 🙂
      Voir s’il possible de pratiquer l’écriture inclusive tout en conservant naturel et fluidité de lecture est un défi stimulant supplémentaire pour ma phase de réécriture (j’ai fini le premier jet il y a deux jours) ! 😉

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s